Contenu

Coût des audits

publié le 9 juillet 2009 (modifié le 10 juillet 2009)

Expérimentation sur l’agglomération lyonnaise - 2009

En rapport avec les missions confiées dans les cahiers des charges, le coût de l’audit Gros-Entretien/Energie était de 1,40€/m2 tandis que celui de l’audit Accessibilité s’est monté à 0,64 €/m2.

Ces coûts peuvent être considérés comme étant assez faibles, d’une part parce que la surface moyenne des bâtiments sur lesquels les audits ont été conduits est supérieure à la surface moyenne des bâtiments de l’État (5000 m2 contre 542 m2), d’autre part parce qu’il existe un bon niveau de concurrence local.

Pour donner un ordre de grandeur, le RST propose le schéma suivant, où l’on constate que les coûts des audits peuvent varier fortement en fonction du nombre de bâtiments et de leur surface.


Bien entendu, ce ne sont que des ordres de grandeur issus de l’expérience. Ces coûts peuvent être évoluer en fonction de la complexité des bâtiments (hangar ou bureau, caractéristiques homogènes, niveaux répétitifs, etc.) et de la qualité de la commande publique (large publicité, description précise de la mission, documentations et interventions bien préparées, etc.).

Pour écarter les offres anormalement basses, et éviter des relations tendues avec un prestataire qui a mal estimé le temps à passer de son intervention, les services de l’Etat peuvent comparer les offres remises par les candidats avec les chiffres du tableau suivant.


Sur ce tableau, les temps à passer ont été calculés au plus juste, ce qui sous-entend que le prestataire est très expérimenté pour ce type de mission. Si les temps proposés sont inférieurs, on peut considérer que le candidat n’a pas compris le travail qui lui est demandé.